Vous avez rencard avec votre stratégie de marketing online !

Avoir une stratégie de marketing online quand vous avez une présence sur internet est primordial au risque d’y perdre votre temps, votre énergie et donc de l’argent.
Ceci étant dit, j’imagine bien que vous ne savez pas trop comment l’établir, cette fameuse stratégie… Heureusement que le blog est là pour vous donner un petit coup de main !

Ca faisait longtemps que nous n’avions pas parlé de marketing online, je suis sur que cela vous manquait, non ?! Allez, jetons-nous dans l’étude d’une stratégie pour vous en apprendre le fonctionnement.

Vous avez votre site en place ou vous comptez vous en offrir un bientôt, il faut maintenant penser à concrètement en faire quelque chose.

Comme je le disais dans l’article « 7 conseils aux coachs pour bien débuter sur internet », le point de départ d’une stratégie de marketing online est d’avoir un objectif comme par exemple la notoriété, gagner de nouveaux clients, …

Prenons l’objectif le plus classique : gagner de nouveaux clients, de nouvelles personnes à coacher, on appelle ça un objectif de recrutement dans la langue du marketeur.

Actuellement le meilleur moyen d’arriver à cet objectif de recrutement est d’utiliser l’inboud marketing. Je vous laisse lire la fiche Wiki pour que vous vous fassiez une idée de la chose, à votre retour je vous expliquerais concrètement en quoi ça consiste.

Je me demandais si vous reviendriez…

Pour changer un peu je vais vous expliquer ça d’une façon un peu plus ludique, d’une façon que vous comprendrez j’en suis sûr : un plan drague.

Que l’on soit un homme ou une femme, jeune ou vieux, on a tous une représentation de comment ça se passe, et bien l’inbound marketing c’est tout pareil :

J’attire

Pour commencer vous avez une idée de la personne que vous cherchez : un homme, une femme, de taille moyenne, petit(e), grand(e), cheveux blonds ou châtains, qui présente bien, qui a de la conversation, qui aime la lecture ou le sport extrême, etc…

Cela devrait vous rappeler quelque chose, votre client idéal par exemple…

Pour rencontrer cette personne vous avez des pistes et vous avez quelques idées des endroits où vous pourrez la trouver : sur un site de rencontre, dans un club de bridge, en boîte le samedi soir, etc…

Vous vous y rendez et là vous utilisez une stratégie qui vous est propre pour vous rendre attirant auprès des personnes que vous « ciblez » pour avoir une chance d’obtenir leurs coordonnées.

En inbound marketing c’est attirer des gens sur votre blog en utilisant du contenu attrayant : articles, vidéos, images, sons, etc…

Se contenu sera visible grâce au bon référencement des contenus par Google, grâce à la diffusion que vous en ferez sur les réseaux sociaux et grâce aux redistributions qui en seront fait.

Donc attirer grâce à du contenu intéressant pour votre cible. 

Je choppe ses coordonnées

C’est bien beau que cette personne s’intéresse à vous, encore faut-il avoir ses coordonnées pour pouvoir allez plus loin.

Dans un plan drague ça s’appelle « tu me files ton 06 ? » en marketing online on appelle ça un CTA (Call To Action).

Chaque contenu que vous allez mettre en ligne doit contenir un appel à l’action, une proposition de votre part pour obtenir les coordonnées de vos visiteurs : une newsletter, un ebook, une offre gratuite, etc…

Transformer les visiteurs en prospects

Je conclus

Une fois ses coordonnées en poche le plus dur reste à faire : conclure. Cette conclusion vous est propre et personnelle : un autre rendez-vous, un dîner, un petit-déjeuner… Bref c’est selon votre envie.

Pour ça il va falloir le ou la recontacter et faire preuve de persuasion.

En marketing online on va utiliser de préférence l’emailing. Il va servir à parler directement de votre offre à vos prospects.

Amener les prospects à devenir clients

Pour finir

J’espère que cette métaphore vous aura été utile et que grâce à elle vous aurez mieux compris en quoi consiste une stratégie de marketing online.

Je reste comme d’habitude à disposition pour vos questions sur le sujet.

Amitiés,
Eri Schön

(ce post a été initialement publié le 17 mars 2015)

4 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire