Pas toujours facile de se connaître, enfin d’essayer de se connaître. Voici quelques questions simples pour vous aider dans ce qui est la base du personal branding.

Se connaître pour débuter son Personal Branding

Comme j’en avais parlé il y a quelques mois, le personal branding a son utilité pour des travailleurs indépendants, et en particulier pour des coachs.

Se connaitre en recherchant sa vision, son ambition, ses valeurs et ses passions n’est pas propre au personal branding. Vous avez la même approche dans d’autres méthodologies comme par exemple celle de Robert Dilts avec le Success Factor Modeling dont je parlerais bientôt sur mon sitre pro.

Le but ici est de chercher ce qui vous rend unique, votre authenticité, afin de vous démarquer de vos concurrents.

Tout d’abord votre vision

C’est le monde dans lequel vous souhaitez vivre, un monde dans lequel …

Cela peut ne pas être facile à trouver, ce n’est pas le genre de question que l’on se pose tous les jours. Un peu d’aide ne fait pas de mal :

Pensez à un problème dans le monde que vous voudriez voir résolu, à quelque chose que vous voudriez voir disparaître.

Ou pensez à quelque chose que vous voudriez voir en plus dans le monde.

Une fois que vous avez une représentation de votre vision notez la quelque part où vous pourrez y avoir accès souvent. Des piqûres de rappel ne feront pas de mal.

Par exemple :

  • un monde où les gens vivent en harmonie et travaillent ensemble.
  • un monde dans lequel tout le monde peut vivre de sa passion.

La vision est votre point de mire, ce qui va motiver les actions que vous allez entreprendre.

Ensuite votre ambition

C’est le rôle que vous souhaitez jouer dans ce monde où vous souhaitez vivre.

Si là non plus ça ne vient pas imaginez vos funérailles (ok l’image n’est pas totalement fun…), que disent les personnes présentes sur vous, sur ce que vous avez accompli, comment vous avez changé leurs vies.

Puis vos valeurs

Elles représentent votre motivation fondamentale. Trouver ses valeurs peut être un peu fastidieux quand sait qu’il y en a 11 de base :

  • Amitié
  • Autonomie
  • Conformité
  • Courage
  • Famille
  • Hédonisme
  • Réussite
  • Sécurité
  • Stimulation
  • Tradition
  • Universalisme

auxquelles on en rajoute environ 200… Pour vous aider j’ai trouvé ce site qui en parle : Les valeurs universelles de Shalom Swartz.

Le but avec tout ça c’est que vous trouviez vos valeurs principales, au moins 3.

Et enfin vos passions

Quelques questions pour les trouver :

  • Qu’est-ce qui vous excite le plus ? Comment l’expliqueriez-vous ?
  • Qu’est-ce qui vous met le plus en colère ? Comment pourriez-vous l’expliquer ?
  • Qu’est-ce qui vous fait vous lever tôt le matin, et ce le sourire aux lèvres ? (le matin de noël ne compte pas)
  • Qu’est-ce qui peut vous faire oublier tous vos problèmes ?

Pour se connaître

Tout ceci est juste un cadre, je vous ai donné des exemples simples, voir simpliste quand ils s’adressent à des professionnels du coaching comme vous. Pour aller plus loin vous pouvez utiliser par exemple les niveaux logiques, si vous faites de la PNL les méta-programmes ou tout autre outil de votre boite (à outils).

Tout ceci vous donne de bonnes bases dans votre démarche personnelle et permet de connaître votre identité propre, celle sur laquelle vous construirez votre marque professionnelle. Le but n’étant pas de créer une marque, mais plutôt d’avoir une marque authentique, vous.

À bientôt,
Eri Schön

(ce post a été initialement publié le 5 mai 2015)

5 COMMENTAIRES

  1. Approche très intéressante et juste qui rappelle que la base pour tout en réalité est la connaissance de soi, la connaissance des autres, la connaissance de son environnement, la connaissance en somme pour construire, entreprendre, tracer un chemin de vie, etc… avec clairvoyance, justesse, bon sens et pragmatisme !😉 Franck Delaby

  2. Beaucoup d’intérêt pour les conseils que vous donnez !
    Etre au clair avec sa vision du monde et ses passions est un bon préalable à cette action de personnal branding!
    Merci pour vos écrits que je lis avec intérêt et votre action est assez exemplaire pour qui veut se lancer ou exister dans ce joli métier de coach .

Laisser un commentaire