Un des problèmes récurrents pour un entrepreneur indépendant, comme un coach, est d’arriver à être efficace dans deux rôles : celui d’entrepreneur et celui de coach. Ce problème peut être même plus profond : ne pas avoir conscience qu’il faut avoir ces 2 casquettes.

Réussir à être coach et entrepreneur

Vous avez choisi d’être coach par passion, pour accompagner les autres, pour les aider. Vous vous êtes formé ou allez vous former pour être ce coach qui saura apporter son écoute, sa bienveillance, saura poser et maintenir le cadre, n’apportera pas de solution tout faite, etc… Par contre vous n’êtes généralement pas formé sur le côté entrepreneurial des métiers du coaching.

Devoir être entrepreneur et coach

Ce manque de connaissance en entrepreneuriat il faut déjà en prendre conscience. Ce n’est pas chose facile pour beaucoup d’entres nous, que ce soit au moment où l’on pense devenir coach, durant notre formation ou même après, une fois que l’on travaille. A ce moment là on est à fond sur le « bien faire les choses ».

Sans cette prise de conscience vous serez un « coach technicien », qui fera très bien son métier, mais qui peinera :

  • à trouver des clients
  • à avoir une vision à long terme
  • à avoir un minimum de stratégie

et qui travaillera pour son métier, alors que c’est lui qui devrait travailler pour vous. Je suis sûr que cette vision ne vous attire pas vraiment.

Il faut être ce « coach technicien », sans compétences vous ne pouvez pas faire grand chose, enfin pas faire grand chose bien longtemps… Il faut avoir ce rôle mais pas que.

Comme la plus part d’entres-vous je n’en avais pas vraiment conscience et j’ai appris que tout business tenait sur 3 rôles :

  • un rôle de rêveur : quoi, pour quoi, pourquoi
  • un rôle de pragmatique, de réaliste : où, quand, comment, avec qui, combien
  • un rôle de technicien : faire et savoir faire

Rêveur et réaliste étant la face entrepreneur et technicien étant la face coach.

Comme vous le voyez rien de sorcier. Ces ressources sont en chacun de nous. Comme vous êtes des coachs vous le savez mieux qui quiconque. Le tout est de le savoir et c’est maintenant chose faite.

Si vous avez maintenant à l’esprit que pour réussir dans votre projet vous devez équilibrer ces rôles le plus gros du chemin est fait, le reste ce n’est que du travail…

Devenir un coach entrepreneur (ou inversement)

L’avoir à l’esprit c’est bien, il faut ensuite savoir un peu en quoi consiste exactement ce rôle d’entrepreneur que vous devez jouer.Pour apprendre vous pouvez :

  • lire des livres
  • vous former à l’entrepreneuriat
  • lire des articles intéressant sur votre blog préféré…
  • pratiquer

On ne s’improvise pas entrepreneur du jour au lendemain, ce serait trop facile… C’est un apprentissage pour lequel vous trouverez de nombreuses motivations. La meilleur étant que c’est primordial pour faire exister le métier de vos rêves.

Une fois que vous avez pris conscience des rôles et que vous avez commencez à apprendre, il faut le mettre en oeuvre dans votre activité.

Un bon moyen de faire la part des choses est de planifier un minimum vos activités et ainsi arriver à bien gérer votre temps. Ca aide à travailler avec vos 2 casquettes.

Le plus difficile est de garder un équilibre entre ces rôles. C’est un travail de tous les jours de ne pas se laisser embarquer dans celui que l’on préfère, ou dans celui qui nous garde hors du rôle que l’on aime pas du tout.

Si vous êtes convaincu commencez dès demain avec un premier petit pas. Surtout pas trop grand le pas, n’allez pas faire votre business plan de coach… Commencez doucement, par exemple définissez votre objectif financier. Si vous trouvez ça encore trop grand notez juste sur une grand feuille quelle est votre vision, c’est un très bon début dans votre nouveau rôle d’entrepreneur.

Partagez votre expérience d’entrepreneur coach en laissant un commentaire ci-dessous, le partage c’est tellement utile !

À bientôt,
Eri Schön

(ce post a été initialement publié le 12 mai 2015)

7 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,
    Je me permets de réagir à votre article dont un passage me fait bondir quant il propose pour devenir coach entrepreneur de :

    – lire des livres
    – vous former à l’entrepreneuriat
    – lire des articles intéressant sur votre blog préféré…
    – pratiquer

    Le coaching fait vivre de nombreuses écoles et laisse affamée une horde de diplômés ou certifiés qui ne peuvent en vivre tellement les coach sont devenus nombreux, de toute nature, de tout niveau et souvent …. dans l’incapacité effective d’être entrepreneur.

    Ceci ne s’apprend pas dans les livres ni les articles ni les formations à l’entrepreneuriat (ne traitant quasi toutes que des dimensions juridico-fiscales qui ne sont que la face immergée…).

    Passer de salarié ou cadre à coach indépendant relève d’un voyage aussi dense que de quitter la Bretagne pour habiter la Chine.
    Avoir un passeport (le diplôme de coach) et un billet d’avion (les subventions assedic et autres) garantissent l’atterrissage réussi mais en aucun cas une acclimatation et une vie réussie sur place.

    Non, pour devenir coach entrepreneur (à supposer qu’il ne faille pas déjà l’être un minimum… ) il faut (entre autre) :
    – avoir validé de quel entrepreneuriat nous sommes capables (plus de 15 formes sans parler de l’aspect statuts), ce qui nécessite un travail de Bilan Diagnostic adhoc (exemple http://www.bcae.fr)
    – avoir confronté son cheminement avec un coach entrepreneurial qui ne peut être qu’un(e) professionnel(le) spécifiquement formé.

    Recommander à un coach qui veut réussir d’aller dans les livres, formation et articles me semble clairement insuffisant.
    Non, il doit vivre pour lui même ce qu’il va proposer aux autres : une remise en question profonde de ses postures, référentiels personnels et professionnels pour devenir véritablement entrepreneur c’est à dire concepteur + risqueur + investisseur + producteur + gestionnaire + vendeur avec à la clé les €€€€ qui sont les juges de paix.
    La paix (de l’esprit d’abord) si essentielle pour assurer librement son métier d’accoucheur de Liberté : la coaching.

    • Merci Xavier de vous être permis ce super commentaire, j’aurais réussi à faire bondir quelqu’un ;-)

      Je comprends votre propos, l’article portant principalement sur la prise de conscience qu’il fallait être coach et entrepreneur je suis passé très rapidement sur le « comment devenir entrepreneur ».

      Ma croyance profonde, et elle peut faire bondir, est qu’on peut tout apprendre (on ne nait pas entrepreneur pour moi) et que rien ne vaut ensuite la pratique, la pratique et encore la pratique. Etre accompagné pendant ce voyage est un plus car il fait gagner du temps en clarification, en compréhension, etc…

      Belle expression : accoucheur de Liberté.

      Je reste disponible pour que nous échangions sur le sujet, ce serait avec plaisir.

Laisser un commentaire