Quand on se lance dans l’entrepreneuriat individuel la majorité des personnes partent sans le savoir avec un handicap : leur personnalité… Petite explication…

Le technicien, le manager et l'entrepreneur...

Un livre qui m’a beaucoup aidé à MIEUX comprendre comment fonctionnait l’entrepreneuriat fut The E-Myth Revisited de Michael E. Gerber. Depuis que j’ai fait de la PNL j’ai encore mieux saisi un des piliers du livre : nous avons, dans le domaine professionnel, 3 personnalités ayant des envies, des besoins et des méthodes d’action qui leur sont propres.

C’est handicapant pour une personne se mettant à son compte pour 2 raisons :

  • Elle n’a généralement pas conscience de l’existence de ces personnalités et ne fera donc rien pour donner une place équilibrée à chacune d’entres elles.
  • Elle a de grandes chances d’avoir une de ses personnalités qui a le dessus sur les autres, en particulier quand elle se reconvertit de salarié à indépendant.

Handicapant car dans les faits ne pas équilibrer ces 3 facettes de nous-même est une des causes importantes de fermeture d’activité pour les entrepreneurs.

Voici ces trois personnalités par ordre d’apparition :

Le Technicien

C’est celui qui vit dans le présent, qui aime faire les choses, qui a besoin de passer à l’action. C’est l’individualiste, qui préfère agir seul, pour la simple et bonne raison que ce sera mieux fait.

Sans lui rien n’est fait, tout reste à l’état de projet, d’idée, de rêve.

C’est généralement lui qui mène la barque et qui prend le pas sur les 2 autres. C’est grâce à lui que vous avez de grande chance de réussir dans les débuts de votre activité et c’est grâce à lui que vous avez de grande chance de ne pas passer ces débuts…

Il n’aime pas le manager qui voudrait lui imposer des règles et il n’aime pas l’entrepreneur qui ne sait qu’imaginer sans faire.

Le Manager

C’est celui qui vit dans le passé, celui qui est carré et ordonné, qui n’aime pas le changement. C’est le gars barbant qui veut mettre des règles partout, qui compte, qui planifie et organise. Celui qu’on aurait tendance à appeler le « petit chef ».

Sans lui pas d’organisation, pas de chemin, pas de mise en place, les choses sont faites n’importe comment, voir pas faites du tout car on ne sait même pas ce qu’il y a à faire. Quand on se rend compte qu’on a besoin de lui pour avancer il est souvent trop tard…

L’Entrepreneur

C’est celui qui vit dans le futur, celui qui a des d’idées, le doux rêveur, celui qui a besoin de changement, pour qui une nouvelle idée chasse l’ancienne.

Sans lui pas de direction, pas de but ni d’objectif, rien n’a organiser ni à faire.

Il va être le déclencheur lors de votre reconversion (ou pas…) et vous allez le mettre de côté, pensant injustement qu’il a fait son travail et que vous n’avez plus besoin de lui.

Là où ça se complique

Et oui, juste constater l’existence de ces trois personnalités ce serait trop simple…

Toute personne qui se lance dans l’entrepreneuriat a ces 3 personnages en lui, malheureusement là où il devrait y avoir un équilibre pour permettre le succès de votre entreprise, il y a conflit, chacun essayant de prendre le dessus sur les autres.

Pour que votre activité dure et réussisse il faut que les 3 travaillent de concert, chacun faisant ce qu’il sait le mieux faire et restant à sa place sans vouloir tenir la barre. Dans les faits, et d’après les statistiques de M.E. Gerber, la réalité pour les nouveaux indépendants est tout autre : au lieu d’un équilibre c’est le technicien qui domine à 70% alors que le manager serait à 20% et l’entrepreneur à seulement 10%.

Après ce que vous avez lu plus haut vous imaginez ce que cela donne : à fond dans le faire sans structure et surtout sans réel objectif. C’est super pour les premiers pas de votre nouvelle indépendance, mais comme il n’y a pas vraiment de but ni de création du chemin pour y arriver, les difficultés surviennent…

Et après ça ?

Trêve de théorie, que faire concrètement de tout ça ?

Je dirais, en partant de ce que j’ai fait moi-même, avant tout prendre conscience de vos trois casquettes. Après avoir lu cet article vous savez maintenant qu’elles sont là ce qui est déjà un grand pas en avant. Prenez ensuite conscience des moments où vous êtes plus technicien, ou plus manager ou plus entrepreneur.

Notez comment ses moments se répartissent et essayez de les équilibrer pour qu’il n’y en ai pas un qui prenne trop le pas sur les autres. Et prenez un coach, c’est une bonne manière d’être aidé et accompagné.

A bientôt,

Eri Schön

(ce post a été initialement publié le 3 novembre 2015)

1 commentaire

Laisser un commentaire