Comment créer votre planning éditorial

12
1927

Quand on a un blog professionnel un des problèmes les plus courant c’est le manque d’inspiration. Créer un planning éditorial peut être un bon moyen d’avoir un stock de sujets.

Comment créer votre planning éditorial

Planning éditorial

J’avoue que cela fait très pompeux, planning éditorial… surtout quand on a comme vous et moi un modeste blog, mais croyez moi, c’est redoutablement efficace pour éviter la panne et la feuille blanche.

Ouvrez un tableur et créez 7 colonnes :

Date de publication

Date à laquelle vous prévoyez de publier votre article. Vous pouvez aussi rajouter la date à laquelle l’article doit être rédigé.

Titre

Le titre de l’article, quelque chose qui va accrocher le lecteur. Normalement les bons blogueurs commence par ça, mais ils sont bons…

Contenu

La description de l’article, de quoi il va parler, son sujet, sa description.

Il faut que cela soit assez compréhensible pour que vous puissiez écrire l’article à partir de ça… dans quelques semaines. Je ne sais pas ce qui est le plus énervant entre le manque d’inspiration et une inspiration noté et qu’on ne comprend pas.

Mettez-y aussi toutes indications de documentation dont vous pourriez avoir besoin.

Mots-clés

Quels sont les mots-clés sur lesquels vous souhaiteriez que votre article soit trouvé via une recherche internet ? Les mots-clés que vous souhaitez mettre en avant dans votre texte.

Cible

A qui s’adresse cet article ? A qui voulez-vous écrire ?

C’est important car votre texte doit lui être dédié et lui parler directement.

Call to action (CTA)

Quelle est l’action que vous souhaitez mettre en avant ? Qu’est-ce que vous voulez que fasse le lecteur suite à sa lecture ?

C’est par exemple la bannière que vous voyez en bas de cette page et qui vous propose de vous inscrire à ma newsletter.

Voilà par exemple ce que ça donne pour l’article que vous êtes en train de lire :

Planning éditorial

Pour les curieux :

Les couleurs représentent les catégories du blog et coachs +2 c’est mon code pour vous qui avez quelques années de coaching et qui avez une présence internet que vous souhaitez développer ou mieux gérer.

Comment le remplir

Le but n’est pas de remplir toutes les colonnes d’un coup. Cela fonctionne un peu sur le même principe qu’un mindmap : il faut vous laisser aller et ne remplir dans un premier temps que la colonne contenu avec toutes les idées qui vous passe par la tête.

Faites cela pour les 15 semaines à venir, cela vous donnera un peu plus de 3 mois de contenu, ce qui est déjà bien. Bien entendu si vous souhaitez faire l’exercice pour 20, 30 ou 50 semaines faites le.

Dans un deuxième temps occupez vous de remplir les colonnes restantes pour les 2 semaines suivantes.

Et dans un troisième temps il ne vous restera plus qu’à écrire vos articles, ce qui est une autre histoire…

Dès que vous aurez un peu de temps reprenez votre planning de publication et complétez ce que vous pouvez, ordonnez les articles comme bon vous semble, etc…

 

Voilà, j’espère que ce planning éditorial vous aidera à rédiger les prochains articles de votre blog de coaching.

Et vous, vous avez quelque chose qui vous aide à trouver l’inspiration ?

(ce post a été initialement publié le 17 février 2015)

 

Un fichier d’exemple : exemple-planning-editorial

12 COMMENTAIRES

  1. Bonjour
    Merci de cet article car il est vrai que la planification du contenu est essentiel dans la réussite d’un projet de marketing de contenu. Pour ma part j’utilise aujourd’hui un logiciel qui me permet d’avaoir accès en permanence à mon planning de publication mais aussi de la partager avec mes clients ou partenaire. vous trouverez ce soft en faisant une recherche sur le mot leankit.
    Le top pour cet article aurait été de mettre un template excell en téléchargement à la fin de l’article.
    Bien cordialement

  2. Pour la colonne mots clés, il le paraît nécessaire de regarder le potentiel via Google keywords Planner pour utiliser les bonnes expressions et éviter de passer à côté. Sinon on n’aura rédiger pour rien…

  3. Très bien. Simple, clair et explicite. Pour l’inspiration, il existe une technique ou plutôt une méthode que l’on retrouve dans tout domaine. Il faut laisser son esprit s’ouvrir à tous les sujets en plus de celui que l’on veut traiter, ainsi on imprègne son cerveau d’une multitude d’informations, de données. Sur le moment, cela paraît peu clair. C’est un peu des données brutes. Toutefois, après une bonne nuit ou quelques jours, le cerveau a réagencé les données et les informations. Alors, les idées claires et structurées, vous vous sentez inspiré(e) pour écrire le sujet souhaité avec simplicité et aisance. Mais parfois, sans cela, le sujet vous inspire tout simplement et vous ne pouvez résister à transcrire votre pensée en mots.

Laisser un commentaire