La vraie faute est celle qu'on ne corrige pas.

La vraie faute est celle qu’on ne corrige pas.

– Confucius

2 COMMENTAIRES

  1. Bonjour Éri,

    La vraie faute est celle que l’on ne corrige pas. Encore faut-il en avoir conscience, savoir qu’il y a faute, et savoir, pouvoir la corriger. Maintenant corriger une faute relève certes de la prise de conscience et de savoir la corriger, mais au delà de cela une faute ou une erreur peut-être corrigée si on en as les moyens, la possibilité, la capacité la condition et surtout si elle n’émane pas d’autrui ou de la volonté d’autrui à te laisser dans l’erreur ou la faute ou à l’entretenir, car au delà de la prise de conscience, il ne faut jamais négliger autrui qui peut jouer un rôle prépondérant dans l’erreur et la faute dans le rapport avec soi et l’environnement de part cette nature humaine complexe et aux comportements qui ne sont pas toujours dans le vrai, mais la faute par la dynamique du mensonge qui est l’une des caractéristiques essentielles du relationnel humain. Le faux, le superficiel, les préjugés, les aprioris, les non-dits, bref la faute et l’erreur dans toute sa splendeur et de laquelle il difficile de se départir car cela fait partie intégrante de nos conditions humaines dans nos environnement et que nous ne pouvons pas toujours être dans la méfiance et la vigilance, donc de corriger la faute, car nous ne vivrions pas ou plus. Sans négliger les comportements de négligence et de malveillance qui peuvent te mettre dans la faute et l’erreur à ton insu et malgré toi. Aussi il est bien vrai que la faute est celle que l’on ne corrige pas, mais au delà d’en prendre conscience et de savoir la corriger, il faudrait déjà être dans le vrai en attitudes et comportements humains dans le relationnel avec autrui ! Bien à toi. Franck Delaby

Laisser un commentaire