6 étapes pour créer votre activité de coaching

6 étapes simples pour créer votre activité de coaching sans (trop) vous prendre la tête.

Vous aurez de grandes chances d’avoir à passer par la création d’entreprise sur votre chemin pour devenir coach. Ce n’est pas un passage obligé, vous pouvez par exemple avoir envie de devenir coach interne, d’être salarié dans un cabinet de coachs, etc… Pour ceux qui ont à créer une entreprise ce n’est pas toujours évident surtout quand c’est la première fois.

C’est un des sujets majeurs des discutions que je peux avoir avec de futurs coachs, un des points noirs sur la route de leur métier. Les 6 étapes que je vous propose sont ma manière à moi de procéder et sont une aide, pas une route obligatoire à suivre.

Ces étapes ne sont pas détaillées car chaque cas est différent, à vous de travailler sur les détails.

Il y a une étape 0 avant de se lancer dans une création d’entreprise : vous devez avoir élaboré un business plan. Cela peut vous sembler bizarre pour une activité de coaching mais il sera bien utile pour tout votre parcours de coach professionnel. Sans une idée précise de ce que vous voulez faire n’encombrez pas votre cerveau avec un sujet qui deviendra insoluble car sans objectif

Etape 1 : faire un point sur sa situation actuelle

Mettez par écrit tout ce qui va concerner la situation dans laquelle vous êtes :

Faites un point sur votre situation personnelle :

  • vous êtes salarié
  • vous êtes au pôle emploi avec indemnités

Notez tout ce qui peut être important dans votre business plan du point de vue structure juridique :

  • avez-vous prévu des associés ?
  • avez-vous prévu des revenus qui demandent un certains type de société ?

Notez aussi des petites choses comme par exemple :

  • votre situation de famille
  • les capitaux que vous pourriez mettre
  • si vous êtes locataire ou propriétaire

Etape 2 : faire des recherches

Informez vous sur les différents types d’entreprises ou de sociétés qui existent. Allez sur le site de l’APCE, vous y trouverez tous les renseignements.

Ces informations vont vous donner une vue d’ensemble. En les lisant et en les notant vous allez certainement vous faire une idée plus précise du fonctionnement de la chose…

Etape 3 : faire son choix

Suite à vos recherches vous devenez prendre une décision. Utilisez tous les moyens que vous connaissez et que vous avez déjà pratiqué pour vous aider à prendre cette décision. Par exemple un tableau des + et des – , un grand Veleda dans votre salon avec toutes vos infos, une liste de ce que vous ne voulez pas choisir, etc…

C’est l’étape qui pose en général problème, problème car vous allez avoir tendance à vouloir être sûr à 100%. Prenez votre temps pour vous décider, mais pas trop…

Mon conseil : quand vous arrivez à être en boucle sur un choix entre 2 types de structure utilisez le hasard, c’est très efficace.

Une fois qu’une décision est prise, il faut fermer les oreilles aux meilleurs arguments contraires. C’est l’indice d’un caractère fort. Par occasion il faut donc faire triompher sa volonté jusqu’à la sottise. Nietzsche

Etape 4 : faire les préparatifs

A cette étape vous avez fait votre choix. Il faut maintenant se retrousser les manches et lister tout ce qu’il vous faudra faire pour la créer et tout ce qu’il vous faudra faire une fois que cette création sera effectuée.

Comme par exemple :

Avant :

  • la liste des démarches administratives
  • trouver un nom
  • trouver une banque
  • prévenir son propriétaire

Après :

  • carte de visite
  • tampon
  • ligne téléphonique
  • assurance

Avant ou après :

Avec ses listes le reste sera beaucoup plus facile et rapide. Il y aura certainement des imprévus, des choses auxquelles vous n’avez pas pensé, mais comme 99% des tâches sont listés vous aurez l’esprit libre et tout le temps de vous occuper de ces 1%.

Etape 5 : faire les démarches de création

Faites toutes les démarches que vous avez listées et devenez ainsi l’entrepreneur que vous souhaitiez être !

Etape 6 : faire la partie post-création

Restez encore un peu concentré pour cette dernière étape qui mettra la cerise sur votre beau et bon gâteau.

Je suis sûr qu’après avoir lu ça vous vous rendez compte qu’il n’y a rien de bien sorcier à créer son entreprise de coaching, non ?!

Amitiés,
Eri Schön

(ce post a été initialement publié le 27 janvier 2015)

5 COMMENTAIRES

  1. Bonjour Eric, Je réagis ici à votre article :)

    Concernant l’étape 1 : Faire le point

    J’ajoute qu’il peut être intéressant d’utiliser l’outil du Concept Hérisson pour trouver sa voie. En effet lorsque l’on crée son activité, cela demande énormément d’énergie et d’investissement, autant créer une activité dans un domaine que l’on aime.

    Voici un lien vers une interview réalisée dans le cadre du Carrefour des réussites, l’expert y présente cet outil : http://youtu.be/-vqkxfshNoI?t=8m50s

    Étape 2 : Faire des recherches

    En Belgique, le site du SPF économie est une ressource officielle utile. Il y a également des Coopératives d’activité ou des couveuses d’entreprises comme Azimut ou S.A.C.E qui accompagnent les entrepreneurs vers la concrétisation d’un projet entrepreneuriale.

    SPF Economie : http://economie.fgov.be/fr/entreprises/
    Azimut : http://www.azimut.cc
    S.A.C.E : http://www.sace-asbl.be/
    Je Crée mon Job : http://www.jecreemonjob.be/

    Étape 4 : Faire les préparatifs

    Pour ceux qui le désirent, j’ai écris le livre « Communiquer de manière réfléchie et ciblée » dont le plan d’action est disponible gratuitement (en entier). L’idée est de définir votre cible et de communiquer avec elle de manière réfléchie et ciblée (le titre est parlant non ^^ ?)

    Pour télécharger le plan d’action : http://fr.slideshare.net/VallsyMachinantDavid/extrait-communiquer-de-maniere-reflechie-et-ciblee

    Il y a également l’outil de la carte d’empathie pour se mettre dans la peau du client et comprendre ses besoins : http://fr.slideshare.net/VallsyMachinantDavid/imaginez-ce-que-vos-clients-pensent-pour-mieux-les-servir-carte-dempathie-imprimer-en-franais

    En tous les cas, le passage à l’action reste le plus important, attendre que son projet soit parfait est le meilleur moyen de faire du sur place ;)

    Amicalement

  2. Bonsoir, juste en tant qu’ancienne professionnelle du droit, on ne peut pas dire qu’on peut choisir au hasard sa structure. Chacune a ses spécificités, en cas de doute, il faut demander à un professionnel, soit de la CCI, soit un comptable, soit un avocat.
    D’autant plus que souvent, l’obtention de ces renseignements est gratuite.

    • Merci Charlène pour votre commentaire tout à fait judicieux et pertinent, il serait déraisonnable de choisir totalement au hasard son statut.

      Mon conseil sur le hasard concerne uniquement le cas où l’on n’arrive pas à faire un choix entre 2 statuts après avoir prit tous les renseignements auprès des professionnels et/ou apce, le cas où le choix ne se fait pas alors qu’on a toutes les cartes en main.

      Ce passage, pour le voir assez souvent en ce moment auprès de mes camarades de formation, est dur à passer.

Laisser un commentaire